Tout Silo!

un jour, des aiguilles, des tissus et des papillons, je suis tombée dans la marmitte ...



28/09/07

trouver l'alternative

Elle en parle si bien....

Il y a une semaine, ses mots, au réveil, sont venus se coller sur tout ce que je remâchais depuis quelques jours déjà (des années en fait!), sur le malaise qui s'amplifiait, sur les nuits de mauvais sommeil à imaginer les possibilités.

Le rdv était pris, à cette vitesse là, le naufrage n'était pas loin...L'éviter.

Mettre mes mots sur ses maux, faire entendre la différence, la sienne. Et rencontrer une écoute, voir que la personne est prête à comprendre et à aménager pour chacun.

Repartir le coeur allégé, de l'espoir plein la tête...

Puis constater qu'à côté, en fait c'est celui-là qui a besoin de nous puissance +++,  parce qu'il n'a plus envie de rien, qu'il n'est plus que l'ombre de lui-même, qu'il pleure pour tout et rien et que la dépression qu'il a connu il y a 3 ans repointe le bout de son nez...

M'être fait le serment un jour de cet automne là, que je ferai tout pour que plus jamais un de mes enfants ne prononce de mots terribles et ne souffre au point de souhaiter ne jamais avoir exister, ne plus jamais en voir un se faire mal physiquement pour ne plus souffrir à l'intérieur.

L'avoir oublier cette dépression parce que c'était dur, parce que la vie est plus belle et légère sans elle!
Sournoise, elle se tapît, et quand on la sent rôder, elle a déjà bien avancé...
Eviter le grand plongeon, soutenir, épauler, avancer, motiver, aider à grandir, aider à gagner sur soi.

Trouver des solutions, là ici maintenant, tout de suite, sans l'aide dont on bénéficie en France parce que l'enjeu est de taille: sa souffrance.

Chercher le collège qui l'accueillera au mieux et saura l'accompagner, lui redonner l'envie conjointement à nos efforts, aux siens.
Qui saura aussi gérer le harcèlement des élèves, parce qu'il n'y a pas d'autre mot...parce qu'il ne sait pas, n'a jamais su, ne veut pas n'a jamais voulu tout accepter pour être accepter.
Parce que le respect des différences, c'est aussi à l'adulte qui encadre de l'insufler.

Ce matin, visite de l'American school, où j'y suis allée franco: j'ai brossé un portrait réaliste, non idéalisé du personnage histoire de voir ce qu'ils avaient dans le ventre.
Ils sont prêts à relever le défi et le pire c'est que lui aussi alors que les cours sont uniquement en English of course.
Petit groupe de 10-12 élèves, quasiment du cours individuel, une envie chez eux de prendre l'enfant en compte dans sa globalité et dans son individualité.
Et prêt à l'accueillir une semaine à l'essai afin de prendre notre décision sur autre chose que juste des blablas.
Mais niveau financier....ouillle!!! Parce que mine de rien ça fait très mal, et qu'il n'est pas enfant unique.

Lundi, j'irai voir l'Ecole internationale qui, elle dispense ses cours en français pour entendre ce qu'ils me proposent.

Je pensais les montée au créneau terminées et je m'aperçois que non, il n'en est rien.
Ca n'est pas la première et ça ne sera pas la dernière.
Marre de voir souffrir mes gamins parce qu'ils ne sont pas dans le moule, le fameux moule!

Ca doit être décousu, confus...tout comme le sont mes pensées à ce sujet.
Trouver une solution parce qu'il le faut!

une maman qui cherche aussi le mode d'emploi
comme Lana, Aurélie, Emma, laurence, Céline, flo, Sophie, Claire
et tant d'autres...

Posté par Silo à 13:24:00 - Quotidien - Commentaires [137] - Permalien [#]

Commentaires

    Lutter contre la dépression...un mal très lourd pour celui qui est dedans, et très pesant pour ceux qui sont autour. Plein de courage pour avancer et trouver les solutions... ça prend du temps mais le temps c'est aussi avec lui qu'on va mieux.

    Posté par ClemOrange, 28/09/07 à 17:44:21
  • Un seul mot, COURAGE!

    Posté par Melle Jolie, 28/09/07 à 17:46:37
  • Je ne sais pas quoi te dire Silo parce que je n ai pas connu cela, mais me reviens en mémoire un post de flo (les rats) sur son petit garçon, ces difficultés dépassées ensemble, je vous souhaite a tous les deux de trouver la sérenité, je t'embrasse et te souhaite bon courage

    Posté par lila rose, 28/09/07 à 17:57:13
  • comme je comprends... ma main est sur ton épaule.
    Plein de pensées pour Lui aussi

    Posté par mariiram, 28/09/07 à 18:07:43
  • Oh Silo tes mots sonnent si justes... courage pour ton enfant , tu as raison de chercher des alternatives , la depression chez un enfant doit être terrible à gérer pour des parents...
    L'éducation traditionnelle n'est pas adaptée déjà quand tout va bien...alors il faut chercher ailleurs c'est clair !
    Si tu savais comme l'école a été un boulet pour moi, et comme je m'ennuyais...comme on a cherché à briser ma fantaisie....et puis malgré tous les nuisibles ben tu sais cela m'a pas empêché de réussir plutôt pas mal dans la vie ... enfin juste pour te dire de pas perdre courage ...et surtout (mais j'en doute pas ) d'écouter ton enfant et pas forcément les avis autour de toi....

    Posté par Satine, 28/09/07 à 18:11:17
  • et Lui bien sûr...

    mon clavier a ripé, et Nico a voulu lire aussi

    Posté par mariiram, 28/09/07 à 18:12:13
  • Avoir des parents qui percoivent la dépression de l'enfant, c'est vite dit et ca sert à rien mais je te le dis, il a cette chance là, d'être pris en considération dans son mal être. Ce n'est pas assez pour toi de te dire que tu es une mère formidable parce qu'à l'écoute, mais c'est pourtant le cas. Courage. Clothilde

    Posté par clothilde, 28/09/07 à 18:12:16
  • Je ne trouve pas les mots...alors je t'envoie plein d'ondes positives pour trouver une solution...
    Courage à vous tous!

    Posté par Valérie, 28/09/07 à 18:19:18
  • Je ne sais pas trop comment commenté ton billet mais juste quelques mots pour te dire courage.

    Posté par caro, 28/09/07 à 18:19:28
  • D'accord avec Clothilde... ... Argh ! Pour avoir vécu ça il y a un an tous juste, faire vite dès que le "mal" est clairement identifié, ça nous semble parfois déjà un peu tard, mais c'est difficile d'arriver à peser "correctement" les choses... et ce n'est pas si mal ! Il y a tellement de parents qui se contentent d'observer le naufrage en pensant qu'ils n'y peuvent rien !!! Bon courage !

    Posté par Laurence*, 28/09/07 à 18:28:07
  • Oh...
    Il y aura des jours meilleurs. Il y aura des solutions. Et puis après, peut-être d'autres épreuves, et peut-être d'autres problèmes à découdre... Avec, entre deux, des rencontres lumineuses et des bouffées d'oxygène pure. Et pendant ce temps, pas vrai, ils grandissent !?
    Bon chemin Silo. Il y a des cailloux et de sacrés à-pics, mais peut-être que la vue, de là-haut...
    Plein de pensées, à défaut d'autre chose...

    Posté par caco, 28/09/07 à 18:42:12
  • Silo, j'ai pas les mots qu'il faut, mais je pense fort à toi et je vous souhaite tout le foutu courage qu'il doit falloir jour après jour...

    Posté par lunemalo, 28/09/07 à 18:44:49
  • Ouille... tu as conscience de tout ça... je crois que c'est déjà un grand pas, non ?
    Ensuite... essayer de voir avec la boîte de ton mari s'ils peuvent prendre en charge une partie de la scolarité. Après tout, si vous étiez restés en France, tu aurais trouvé d'autres solutions...
    Parce que par contre, un enseignement en Anglais, s'il arrive à suivre, ça va être valorisant... et l'estime de soi... ça compte beaucoup, non ?
    Bon courage en tous cas.

    Posté par Florence, 28/09/07 à 18:45:43
  • Courage, t'es une maman magnifique et lui un enfant qui vaincra !!! Tu mets des mots sur ces maux et c'est déjà beaucoup, tu es attentive, par leur nombre ( ) tu étais déjà un modèle pour moi qui ne te connait pas mais là pfff chapeau.
    Je vous embrasse fort...

    Posté par Pouic Pouic, 28/09/07 à 18:48:43
  • Tiens bon ! c'est aussi sur ta confiance en l'avenir qu'il compte .......

    Posté par claicile, 28/09/07 à 18:48:59
  • courage
    vous allez y arriver
    dur dur de ne pas savoir comment faire
    je t'envoie des dondes positives et je prierais pour vous

    Posté par maman de sixtine, 28/09/07 à 18:55:25
  • Ah oui, pas facile quand ils ne rentrent pas dans le moule... mon aine est comme ca et c'est pas evident tous les jours...
    Bonne chance dans tes recherches d'ecoles, l'ecole americaine c'est pas mal, ils sont tres bons pour gerer les enfants a differences [quelles qu'elles soient].

    Posté par gaellou, 28/09/07 à 19:03:19
  • Ouh dur à lire ce post... Concernée aussi avec mon second qui ne rentre pas tout à fait dans les cases, leurs cases. L'éducation nationale me fait souvent l'impression d'être un mammouth...Faire entendre que son enfant à des difficultés relève quasiment de l'impossible... Alors découragement, pleurs, cris, mésestime de soi....
    Bien du courage, tu es une maman formidable c'est certain....
    Biz

    Posté par natoun, 28/09/07 à 19:10:45
  • Une écoute attentive, le soutien de la famille et tout l'amour que vous lui portez, l'aideront sans contexte à se battre contre ses pensées négatives.
    Bises à tous

    Posté par Lodji, 28/09/07 à 19:21:43
  • Je reviens parce que j'ai lu et écrit derrière l'épaule de Clo
    dur de lire ces mots d'une mère perdue mais un peu d'optimiste si la solution est proche (tant pis pour les sous ...)
    je t'embrasse fort même si je voudrais tellement faire plus que ces quelques mots
    et embrasse ton loulou

    Posté par maman de sixtine, 28/09/07 à 19:24:11
  • Ah! le fameux moule!!! tu sais que je comprends ce que tu ressens , mais j'ai confiance en toi, tu vas trouver la solution...

    p.s: mon adresse e.mail n'a pas changé...

    Posté par lana, 28/09/07 à 19:24:35
  • je suis vraiment de tout coeur avec toi ma belle Silo et je sais que tu as des tonnes de courage et surtout un Amour avec un immense A... et que ce n'est pas facile facile....

    Posté par madame la fée, 28/09/07 à 19:48:22
  • comme dit Claire qui sait de quoi elle parle, tiens bon Laurence, tiens bon... un jour ce sera meilleur.

    Posté par Emmanuelle, 28/09/07 à 20:03:21
  • Oh, que tes mots, ses maux, me touchent ce soir, Silo. Comme j'imagine la douleur et comme il est important de trouver une solution pour soutenir un enfant, si jeune et déjà en proie à la souffrance, c'est tellement difficile à gérer, pour lui comme pour toi mais là où les choses sont plus que positives, c'est que tu as entendu le problème et que tu interviens pour aider au mieux. Bravo à toi et bon courage, je vous envoie tout mon soutien !

    Posté par Mademoiselle M., 28/09/07 à 20:13:23
  • ouille ici aussi on cherche à comprendre le mode d'emploi..........je sais plus koi faire !courage !!!!!!!!!!!

    Posté par pioufette, 28/09/07 à 20:14:59
  • Le mode d'emploi n'est hélas pas fourni avec les enfants, mais chreche à les comprendre et à trouver la solution pour leur donner le meilleur est sans doute la plus belle preuve d'amour qui soit. Vous sentir à ses côtés est très important pour lui. Courage pour le chemin qui reste à parcourir, le fait de le faire ensemble sera sans doute moins dur pour tous

    Posté par Sissou, 28/09/07 à 20:44:37
  • J'aurais du te lire avant de t'envoyer mon email ... j'y retourne.
    Definitif, american school, si c'est comme ici.
    Je t'embrasse.

    Posté par SBlabl', 28/09/07 à 21:03:17
  • Ouille ouille ouille, pas facile mais, comme on te l'a déjà dit, tu es sur la bonne voie (et lui aussi) si vous avez réussi à repérer le problème.

    Pour ce qui est de l'école, fie-toi vraiment à l'impression que te laisse le chef d'établissement, c'est lui qui insuffle l'esprit du collège (peut-être même plus à ce que tu ressens qu'à ce qu'il te dit). Courage pour toutes ces démarches.

    Posté par telle, 28/09/07 à 21:18:27
  • Courage et ne le laisse pas trop s'enfoncer si sa dépression est là qui rôde... C'est plus dur de remonter après... Quel âge a ton loulou ? C'est dur de voir des enfants souffrir comme ça... Courage et j'espère que cette école va lui convenir !

    Posté par lesfilles75, 28/09/07 à 21:26:05
  • courage!

    Posté par bulette, 28/09/07 à 21:31:42
  • Oui, courrage!
    Il a une maman fantastique, et ça, mine de rien, c'est déjà beaucoup!

    Posté par val, 28/09/07 à 21:52:29
  • Juste pour te dire que toutes mes pensées vont vers vous...
    et j'espère que vous trouverez la meilleure solution pourlui...et vous....

    bizzzz

    Posté par nallise, 28/09/07 à 22:17:50
  • Pour Lui, pour Toi, pour Vous...pleins de pensées.

    Posté par Ggb, 28/09/07 à 22:41:10
  • Ma belle ! Que te dire... tout ça me parait trop... clair et compliqué en même temps. Je comprends tellement tout ça... et encore une fois, tes soucis me font réaliser à quel point nous avons de la chance... (j'espère quand même que mon côté "je suis super positive" ne m'empêche pas d'être objective sur l'état de mes loulous...)
    On sait que ce n'est pas forcément une très bonne solution, mais avez-vous envisagé la descolarisation ?...
    Je t'embrasse et mes pensées t'accompagnent ...

    Posté par Alex, 28/09/07 à 22:53:23
  • Chez moi aussi, il y a eu cette souffrance d'un enfant, et toujours la crainte que cela ressurgisse... et la douleur de se sentir impuissante...
    Je sens que tu te jettes de toutes tes forces dans le combat et j'espère que la solution se trouvera dans cette écoute et cette recherche de lieux et de gens compétents (même si s'ajoute pour toi le fait de n'être pas en France)... Je t'embrasse, ainsi que tes enfants, et te souhaite plein de courage...

    Posté par Line, 28/09/07 à 22:57:48
  • c'est un combat de tous les jours silo...nos enfants ne rentrent pas dans le moule, mais d'ailleurs qui l'a fait ce moule ??? ce p... de moule qui fait les fait tant souffrir et qui blesse nos coeur de mère...

    Posté par auhasard, 28/09/07 à 23:09:09
  • Ahlala je cherche mes mots, je reviendrais t'encourager. Moi qui ne supporte pas ces fameux moules...ce n'est surement pas pour rien!
    Plein de courage, de bonheur et de beaux bisoux a vous. . . à bientot

    Posté par viny, 28/09/07 à 23:31:05
  • j'avais lu ton post juste après le repas sans avoir le temps de mettre un petit com' ..puis je m'envais coucher les 2 grandes quand ma Suzanne me dit "ça ne sert à rien de vivre puisqu'on va mourrir ...glurps !!!! c'est à ce moment que j'ai repensé à ton post et je me disais que ça ne doit pas être bien simple de voir son enfants dans cette situation que tu décris ...mais tu es une maman attentive , aimante, prévenante ... je suis certaine que ça s'arrangera et qu'il trouvera sa place dans une structure qui lui conviendra très bien ...c'est juste et excessivement difficile à vivre pour une maman ...je t'envoie mille bisous de réconfort et espère avoir très vite de belles nouvelles pour ton fiston!

    Posté par poppyrose, 28/09/07 à 23:49:06
  • Voir un enfant souffrir, c'est difficile... quand c'est le sien, c'est pire encore... Tant que tu es à ses côtés, que tu l'écoutes et le rassures, que lui montres que tu es consciente de ses souffrances, tu l'aides... et si trouver une autre structure te "parle"... vas-y... Bises!

    Posté par Aurelia, 29/09/07 à 00:13:11
  • Rien n'est décousu. La douleur d'une maman, dans n'importe quel sens, chaque mère peut la sentir quelque soient les mots utilisés.
    Même avec 4 ans de pédopsy, je n'ai pas trouvé le mode d'emploi. Ils ont en commun l'observation de la nature et les phasmes non ?
    Déjà ton attention à ses maux sont beaucoup.
    Je pense à vous et te souhaite toute la force des mères qui passent par ici.
    Kat

    Posté par Katell, 29/09/07 à 00:13:49
  • Dur dur de faire grandir tout ce petit monde sans quelques péripéties... Mille bises à ton p'tit gars. Tu m'as l'air d'avoir un sacré tempérament, tu arriveras à tout.

    Posté par Laure, 29/09/07 à 00:26:54
  • bin euh c vrai que j'ai du mal a comprendre...mais je te souhaite bon courage ma belle...

    Posté par rachel, 29/09/07 à 03:24:30
  • Ah, ce moule ce fameux moule.... dans lequel ilfaut se fondre... et ce mammouth qui n'y comprend pas grand chose. il faut prendre les décisions, sans jamais être sûr que c'est la vrai la bonne...Mais surtout être avec nos enfants, les soutenirs, coire en eux, les aider à avancer quelle qu'en soit la manière et les aimer.
    Bon courage

    Posté par valerie, 29/09/07 à 07:36:43
  • Je t'en ai déja parlé, chez moi, j'ai vécu avec la dépression pendant 15ans (et la personne ne se soignait pas refusant sont état).J'ai mon fils qui outre des problèmes de dyslexie est aussi très fragile et refuse le nouveau, cette année il est le seul de son ancienne classe et chaque jours c'est je n'aime pas cette classe je ne peux pas y aller..........jusqu'ici il y vat mais et c'est ce MAIS qui me fait peur il est pas bien et le proviseur l'a compris seulement il ne lui changera pas de classe... parfois nos enfants ne rentrent pas dans le moule, il nous reste l'amour que nous leurs donnons, et en murrissant nous devrions y arriver, enfin j'espère, car c'est pas ce que je remarque au travail, ou il y en a de plus en plus de "MALETRE" de mal vivre et souvent d'incompréhention. courage à toi et à ton fils.

    Posté par francoise, 29/09/07 à 08:36:31
  • je te souhaite bon courage.
    J'ai connu cela avec deux de mes enfants... et cela est rentré dans l'ordre,d'une certaine manière, car ils seront, à certains égards, toujours différents des autres,mais c'est aussi leur richesse... et maintenant qu'ils sont grands 23 et 19 ans ils en portent les bons fruits...
    La plus jeune,16 ans, a fait une grave dépression (chagrin d'amour) et en lisant son blog j'ai vu qu'elle voulait mourir ! imagine mon coeur de maman !!! j'ai énormément prié pour elle... et je lui ai écrit une très très longue lettre, et là elle a pu exprimer des sentiments qui restaient à l'intérieur de son coeur, des pensées pas toujours faciles à dire, surtout à sa Maman, mais j'ai vu que tout allait mieux , elle en est sortie.
    Plus que tout, je crois que c'est l'amour,l'écoute, l'attention, la prise en considération et la prise au sérieux qui sont le plus important au sein de la famille, à l'extérieur c'est bien aussi, mais la famille d'abord... mes enfants savent qu'ils peuvent me "déranger" à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, et ils ont bien mis en pratique, crois-moi... cela est primodial, du moins c'est ce que je pense... et ce que j'ai vécu avec mes trois enfants... une ancre forte et fidèle à laquelle ils peuvent venir s'accrocher...
    Je ne suis pas une maman parfaite, ce n'est pas ce que je veux dire, je ne veux pas non plus me donner en exemple, je raconte juste mon vécu...
    Mais je sais que toi aussi tu es une maman pour qui l'épanouissement dans tous les domaines de tes enfants est très important et tu y arriveras...
    Les enfants hors du moule ont un chemin plus difficile, parfois plus douloureux, mais au final une belle vie,riche,profonde, des amitiés peut-être moins nombreuses mais plus profondes aussi... un projet de vie passionnant et épanouissant...
    Courage... tes enfants t'ont...et à l'extérieur il y aura toujours quelques personnes fiables et fortes sur qui compter et qui pourront vous aider.

    Posté par fanchon68, 29/09/07 à 09:33:01
  • J'ai vécu ça avec mon Antoine, il y a hélas bien longtemps. Aujourd'hui, il a 27 ans, c'est un mec super, bien dans sa peau et qui a un métier qui le passionne. Bon courage, c'est dur !

    Posté par niqui, 29/09/07 à 09:39:06
  • Ah ce fameux moule... qui l'a fait ? mais ceux à qui profite le crime bien sûr, et qui sont les premiers à savoir que les différences de nos enfants sont notre plus grande richesse !
    Comme tu as raison de chercher ailleurs... 10-12 élèves, la voilà la clé de tout, alors il ne faut pas hésiter à aller où ça se pratique !
    En France, quand on avance cet argument, on nous rétorque qu'au début du siècle il y avait jusqu'à soixante élèves par classe et que tous apprenaient à lire... Mon oeil !!! ou alors à coups de règles en fer sur les doigts !
    Courage, ma Silo, je pense très fort à toi et à ton fiston. Gros bisous à tous les deux !

    Posté par Elise, 29/09/07 à 09:47:38
  • Moi, j'aime pas les moules,
    (je préfère les frites)
    mis à part ce pied de nez, je ne sais que te dire que tu ne saches déjà.
    Courage, je pense à toi.

    Posté par Delfine (mpqc!), 29/09/07 à 09:51:46
  • je passe après les copines..que dire de plus..
    t'insufler du courage...t'envoyer du soleil de france...te dire que je pense fort à toi/vous..
    que tu es forte...comme une maman aimante..
    que la vie de nos loulous n'est pas toujours facile..mais qu'ils ont une chance inouie les tiens..tu es là!

    Posté par co de contes, 29/09/07 à 09:56:25
  • je n'ai pas d'enfant encore.. mais ton post m'a émue.. sans doute parce que j'ai fait partie un jour de ces enfants "pas dans le moule".. et même si cela a été une souffrance pendant très longtemps.. c'est devenu une force maintenant..
    Courage Silo, continue à l'aimer fort fort fort.. et je suis sûre qu'il trouvera sa place..

    Posté par Fanfreluches&co, 29/09/07 à 10:05:45
1  2  3    Dernier »

Poster un commentaire